En suivant la Route Cezanne, route classée

Publié le Catégories * 13Mots-clés , , , , , Laisser un commentaire sur En suivant la Route Cezanne, route classée

Photo à la une : archives Méjanes 13, 6 Fi 9809 – Environs d’Aix-en-Provence : route du Tholonet, Société Editions de France, 1951.
— Cliquer sur les images pour les agrandir —

En installant son chevalet pliant et portatif dans la campagne aixoise, Paul Cezanne a peint les routes qui la sillonnent : la route de Valcros qui mène chez sa sœur et au bord de l’Arc depuis le Jas de Bouffan, le chemin des Lauves au-dessus de son atelier, et la route du Tholonet qu’il emprunte régulièrement toute sa vie, soit à pied, soit en calèche pour se rendre vers Château Noir et le plateau de Bibémus. Là il plante son chevalet dans les sous-bois épais qui le protègent des regards indiscrets.

De grands esprits, artistes, poètes, philosophes, se sont, au cours des temps, épanouis en ces lieux. Paul Cezanne bien sûr et ses amis Émile Zola, Baptistin Baille, Philippe Solari, Aurélien HouchardJoseph Ravaisou, mais aussi à sa suite, Fernand Pouillon, Maurice Blondel, Léo Marchutz, André Masson, Pierre Tal-Coat, Jacqueline de Romilly, Pierre Teilhard de Chardin, Jacques Duby et bien d’autres encore.

Peintres et écrivains de la Route Cezanne

C’est en hommage à l’œuvre de Paul Cezanne que, par décret du 17 juillet 1959, le Ministre des Affaires Culturelles, André Malraux a classé « La Route Cezanne » au patrimoine, celle-ci étant alors la seule route classée de France. Pour retrouver les motivations profondes de cette aventure, il faut rappeler les liens amicaux de politique et de culture entre André Malraux et André Masson, leur goût commun pour les arts en général et la peinture en particulier.

Grâce à l’extraordinaire beauté de ses paysages, ce site protégé, devenu en 2016 « Site Patrimonial Remarquable », est connu du monde entier et participe au rayonnement culturel de notre pays.

La petite route du Tholonet

Dans son ouvrage Route Cézanne, route classée, Guy Ballossier nous propose une rencontre avec la Route Cézanne, nous invite à suivre les traces du grand maître, à reconnaître et approcher quelques-uns des points de vue de ses célèbres paysages dans leur cadre naturel.

Ballossier (Guy), Route Cézanne, Route classée, Éditions Flâneries, 2009

Ce livre est aujourd’hui épuisé mais on peut le consulter à la bibliothèque Méjanes et aux Archives Vovelle (E-book à venir). Cet article, qui reprend l’esprit de l’ouvrage  permettra de découvrir, en flânant comme le proposait Guy Ballossier, la richesse patrimoniale et les curiosités du parcours.

Panneau réalisé par François Gilly  pour La Route Cezanne piétonne de 2006 et sa dédicace pour le livre de Ballossier

Continuer la lecture de En suivant la Route Cezanne, route classée

©copyright randomania.fr

Où aller dans un rayon d’1 km (ou 20) pendant 1 h (ou 3) ? l’isochrone de geoportail

Publié le Catégories Tout le resteMots-clés , 2 commentaires sur Où aller dans un rayon d’1 km (ou 20) pendant 1 h (ou 3) ? l’isochrone de geoportail

COVID-19 : nous voilà confinés pour plusieurs semaines avec l’autorisation de circuler dans un rayon de 1 km (ou 20 km) autour de notre domicile, pendant une heure seulement. Geoportail va nous aider. Depuis la parution de cet article, l’IGN a publié le cercle autorisé à vol d’oiseau autour d’un point.

Calcul de la distance max d’1km autour de chez soi

On peut s’attendre à un cercle dont le centre serait le point choisi, votre domicile. Pour ceux que cela intéresse, voilà comment j’ai procédé dans ma feuille de calcul :

  • je suppose qu’il est possible de réduire la zone à un plan (erreur max constatée 2 m) ; pour chaque point du cercle on a un triangle rectangle d’hypoténuse 1km

  • je calcule les côtés du triangle en km ; l’un des côtés correspond à la différence de latitude entre le point de départ et le point du cercle ; l’autre correspond à la différence de longitude ;
  • je convertis les longueurs en degrés avec les règles suivantes :
    • sur le méridien, 1° de latitude équivaut à 40000/360 km
    • sur le parallèle (plus on va vers le nord, plus il est petit, maximum à l’équateur, minimum aux pôles), 1° de longitude dépend du cosinus de la latitude du lieu de départ. Pour Aix-en-Provence 80 km environ
  • je les ajoute aux coordonnées du point initial pour obtenir les coordonnées des points du cercle
  • je construis puis transfère les coordonnées dans un fichier au format .gpx que j’importe dans geoportail (Mes données / ajouter un import)

Lire de la géo et des maths

(je remarque que celui qui habite Banon a la chance de pouvoir marcher sur les chemins de randonnée !)

Google maps exécute ce cercle très bien mais c’est un dessin superposé à la carte : impossible de récupérer les coordonnées des points pour les afficher sur la carte IGN ; sur une grande distance, le cercle sera approximatif.

L’outil « calcul de l’isochrone » de l’IGN ne calcule pas 1 km à vol d’oiseau mais à pied par la route ou les chemins que de toutes façons, vous emprunterez. Chaque ressource correspond à un profil de vitesses moyennes par type de tronçon de route ou de chemin emprunté donc à pied entre 3 et 5 km/h environ ; cela ne convient pas tout à fait à ceux qui courent.
Si le point de départ est en hors route, le calcul commence à partir de la route ou du chemin public le plus proche : le mieux est donc de saisir l’adresse postale.

geoportail.fr / dans la zone de recherche taper votre adresse ou votre ville / clé à molettes (à droite) / calculer une isochrone / départ (saisir coordonnées ou sélectionner un lieu sur la carte grâce à l’icône de droite)/ isodistance 1 km / cliquer sur le piéton / calculer

La zone retournée par geoportail sera à l’intérieur du cercle puisque les routes sont toujours en distance inférieures à la ligne droite mais ainsi vous n’irez jamais jusqu’aux limites autorisées.

Calcul de la distance en fonction du temps 1 h max

Nous n’avons qu’une heure pour aller et venir ; prenons le cas simple : un aller-retour par le même itinéraire.

geoportail.fr / dans la zone de recherche taper votre adresse ou votre ville / clé à molettes (à droite) / calculer une isochrone / départ (saisir coordonnées ou sélectionner un lieu sur la carte grâce à l’icône de droite)/ isochrone 30mn / cliquer sur le piéton / calculer

La zone délimitée dépasse le cercle : ci-dessus, c’est le cas si je prends la D10 vers le carrefour de Bompard ; il faut donc s’arrêter au cercle.

A noter :

  • sont sélectionnées également des portions de route vers des propriétés privées ; l’outil sert essentiellement à délimiter des zones de livraison à x km du centre d’une ville (zone de chalandise pour un commerçant).
  • ce procédé vous permet de parcourir un maximum de distance dans le temps imparti. Seule difficulté : l’IGN ne propose pas l’affichage du cercle et de l’isochrone, ne sauvegarde pas les isochrones même si on a un compte chez eux ; sans doute un bug de la version bêta.

Pour vous occuper, il vous reste la solution d’imprimer l’isochrone en temps de 30 mn, et dessiner le cercle de 1 km en vous aidant de l’échelle de la carte ou de de l’outil « mesurer une distance » de geoportail pour connaître ses limites.

 

©copyright randomania.fr

Enquête sur l’origine de la Nègre, domaine départemental

Publié le Catégories * 13Mots-clés , , 2 commentaires sur Enquête sur l’origine de la Nègre, domaine départemental

Tout a commencé, comme d’habitude, par la prise d’informations sur le lieu d’une randonnée au pied du massif de l’Etoile, à partir du domaine de la Nègre, racheté par le département en 1987 et qui s’étend sur Château-Gombert et Plan-de-Cuques. J’ai voulu enquêter sur le pourquoi de la dénomination La Nègre. J’ai éliminé les informations données par l’office du tourisme car les sources et l’auteur ne sont pas cités.

Toponymie

A l’aide de André S. auteur du site story.gombert, qui m’a aidée dans ma réflexion, j’ai entamé une recherche sur « nègre » qui, en toponymie, ne se rencontre qu’en Occitanie : l’explication doit donc être recherchée dans l’histoire de la Provence ou la langue.

Nègre employé comme adjectif :

Souque Nègre (la Destrousse), cap Nègre (Var), Mourre Nègre (Luberon), château Noir au Tholonet, Teste Nègre, lac Nègre (06), cime Nègre (06). Nègre est un qualificatif pour sombre, noir, voire profond s’il s’agit d’un lac (Hypothèse 1). Dans la Nègre, le substantif a pu être éludé : la (maison) nègre.

Nègre employé comme nom :

Coteau du Nègre Roquevaire, lieu-dit la Nègre Peynier, domaine de la Nègre à Château-Gombert. Pour Roquevaire, nous y apprenons que vivaient dans le quartier deux familles Négrel. Pour Peynier,

Louis Antoine de Thomassin de Peynier, appelé plus simplement Antoine de Thomassin, comte de Peynier, né le 27 septembre 1731 à Aix-en-Provence, et mort le 11 octobre 1809 à Arance, est un officier de marine et administrateur colonial français des XVIIIe et XIXe siècles.[…] En 1796 il devient gouverneur général de Saint-Domingue.

Je n’ai pas trouvé d’autres exemples dans la région.

L’origine viendrait donc du nom d’un habitant du quartier : Nègre, Négrel (ancien nom de la commune de Chateauneuf-le-Rouge où vivait une famille de ce nom), ou surnom …dit le Nègre (hypothèse 2), d’un lieu de résidence (hypothèse 3) ou d’une fonction (hypothèse 4) qui relierait le propriétaire à une colonie où vivaient des esclaves noirs ou Noirs affranchis. Mon enquête portera sur ces hypothèses.

Datation de l’apparition du toponyme la Nègre

Ce toponyme figure sur la carte de Cassini (Le Nègre, 1740 – Merci Gilbert  G. pour l’information), et sur celle du cadastre napoléonien de Château-Gombert, 9e section I1 (3 P 1153) établi en 1820 : dans cet état de section la Nègre (féminin) est une maison rurale appartenant à JULLIEN Delouide, décédé le  22/11/1816 à Chateau-Gombert ; elle est entourée de plusieurs parcelles de vignes, de bois. Il n’y a que trois propriétés bâties : Palama, La Grande Bergerie, et la Nègre. La section A1 des Montblancs, sur Plan de Cuques, appartient à sa veuve Jeanne SAUVAIRE ; on y trouve la source des Ouides et des broussailles. Le surnom Delouide (= de l’Ouide1) donné à Nicolas JULLIEN est si bien ancré dans la région qu’il s’est substitué à son nom ; même pour l’administration, il est connu comme JULLIEN De Louide comme en témoigne le journal des expropriations au moment de la construction du canal de Marseille. Ses enfants héritiers du domaine, sont Joachim Nicolas Marie et Jean-Baptiste Dorothé Gratien.

Généalogie du propriétaire en 1820 du côté des hommes

« Nègre » est apparu à la moitié du XVIIIe ; pour être enregistrée sur une section du cadastre napoléonien, la dénomination doit avoir été communément utilisée et confirmée par les habitants lors de l’enquête orale des géographes. Je vais donc établir l’ascendance de JULLIEN Nicolas sur quelques générations grâce à Pierre R. du site gombertois.fr qui m’a donné les premières informations généalogiques et grâce aux sites internet  geneanet, geneprovence, familisearch, et filae auquel j’ai dû m’abonner pour un mois.

Conventions : ° naissance (+ décès) x mariage ChGo : Chateau-Gombert.

Note : les personnes aux rangs 5, 6 et 7 ne sont pas conformes à la généalogie parue dans l’histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence, vol.3
GIUGLINI (en français JULLIEN) et BONADIO sont deux familles italiennes émigrées en France au XVIe

  1. Balthazar (François ?) JULLIEN  x Virginie BONADIO
    ° env. 1580
  2.  Mathieu (François ?) JULLIEN x Catherine BOURTOUMIEU
    (en provençal BOURTOUMIEU = BARTHELEMY)
    °18-07-1605  (+ avant 1667) x ???
  3. Nicolas JULLIEN x Françoise BARTHELEMY
    ° 18/6/1633 St-Martin Marseille (+ 29/06/1711 Accoules) x 1667
    A la date du 6/9/1667 de l’acte de mariage la femme de Nicolas JULLIEN se nomme Françoise LOMBARDON(NE) ? Parrain du chevalier Nicolas ROZE
  4. Pierre Nicolas JULLIEN x Claire BOUTASSY
    °8/6/1668 Marseille (+20/05/1732 ChGo) x 9/6/1701. Nommé échevin en 1701.
  5. Nicolas Barthélémy JULLIEN x Madeleine LESBROS
    °1701 (+     ??        )  x 20/04/1745 St-Ferreol
  6. Nicolas JULLIEN Delouide x Marie-Françoise DE SURIAN
    °02/03/1746 (+ 22/11/1816 ChGo) x 24/11/1772 Accoules

    1. Joachim Nicolas JULLIEN x Marie Anne FABRON
      °12/27/1775 St-Ferreol  (x 24/08/1809) +  après 1828. Il est négociant au moment de son mariage. Il a un fils Barthélémy Joachim JULLIEN x Jeanne Clément MARON
    2. Jean-Baptiste Gratien JULLIEN x Jeanne MARON.

      °18/12/1784 ChGo  (x 23/04/1828) +     ???         . Les parrains sont J.-B. Agnel, négociant et Daumas, courtier royal.

    Les actes – que j’ai presque tous récupérés en ligne sur le site des archives départementales des Bouches-du-Rhône, nous apprennent que Nicolas Jullien Delouide est écuyer au moment de son mariage – appellation conférée à titre honorifique à quelqu’un qui remplit de hautes charges, chevalier de l’ordre du mérite et échevin ; les échevins élus par les bourgeois ou l’ensemble des habitants, s’occupent des affaires communales ; ils sont classés en 5 ordres : noblesse, avocats, négociants, bourgeois, marchands.
    Le Nicolas JULLIEN du XVIIe est cité dans l’Armorial de la ville de Marseille : recueil officiel dressé par les ordres de Louis XIV / publié pour la première fois d’après les manuscrits de la Bibliothèque impériale, comte Godefroy de Montgrand, Marseille, 1864

    Continuer la lecture de Enquête sur l’origine de la Nègre, domaine départemental

©copyright randomania.fr