Aqueduc de la Traconnade : Avant / Après

Il est intéressant de comparer un même lieu à deux époques différentes à l’aide de deux photos prises au même endroit et approximativement sous le même angle. On est toujours étonné de voir comment les choses ont évolué dans l’intervalle de temps qui sépare les deux clichés. On peut aussi méditer sur le temps qui passe et sur la notion de réalité : alors que les choses nous semblent aujourd’hui stables et pérennes, on s’aperçoit qu’elles n’avaient cependant pas le même aspect autrefois et l’on comprend qu’elles changeront encore dans les décennies à venir.

L’aqueduc de Réclavier

Les deux photos ne sont pas prises sous le même angle mais il s’agit du même endroit. A part le cycliste qui pose pour le photographe, le lieu semble totalement désert. La végétation est rare. On aperçoit au fond le château de Meyrargues et à ses pieds le village avec ses maisons serrées les unes contres les autres.

L’aqueduc du Pas de l’Etroit

Les deux photos sont prises approximativement à partir du même endroit et sous le même angle et l’on peut davantage comparer les deux scènes prises à un siècle d’intervalle. Le château est toujours là. On remarque que les arches se sont nettement dégradées en l’espace d’un siècle et on doit à présent soutenir l’édifice à l’aide d’un étayage en bois. Que restera-t-il de ces prestigieux vestiges dans un siècle ? Observez les deux personnages : la femme travaille et l’homme pose fièrement pour la photo ! Que pouvait-on cultiver à cet endroit ?

Le vallon des Pinchinats

D’après les chercheurs, l’aqueduc de Parraud reprend par endroit le tracé de l’aqueduc romain de la Traconnade comme par exemple ici dans le vallat des Pinchinats. La première photo a été prise de plus haut et de plus loin par rapport à la deuxième mais c’est bien le même endroit. En témoigne la petite porte en bois sous arcade de pierre qui est toujours là. Une route goudronnée remplace aujourd’hui le chemin d’autrefois. Les deux arches ont disparu pour permettre l’élargissement de la voie. Le mur de l’aqueduc est presque entièrement recouvert d’un manteau végétal. Signe des temps modernes, un poteau soutien une ligne télégraphique ou de transport d’électricité.

©copyright randomania.fr

Ce contenu a été publié dans * 13, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Aqueduc de la Traconnade : Avant / Après

  1. Marcelline MEURIOT dit :

    Bonjour,
    Habitante des Pinchinats, je suis très intéressée par vos deux photos et votre texte. Actuellement, l’aqueduc est entièrement recouvert de végétation et c’est grâce à la petite porte que j’ai pu le retrouver.
    Auriez-vous des références de documents sur l’aqueduc de Parraud ? Les personnes du quartier ne connaissent pas ce nom.
    Me permettriez-vous de reproduire la photo la plus ancienne dans « L’Echo des Pinchinats », notre revue du CIQ ?
    Dans l’attente de votre réponse
    Bien cordialement
    [ndlr] réponse par mail perso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *