Les Demoiselles coiffées de Théus

Dans le sud de la France, dans le département des Hautes-Alpes, près du village de Théus, se trouve un site géologique spectaculaire appelé : « Les Demoiselles coiffées de Théus ». Ces demoiselles sont des formations géologiques dues à l’érosion de couches sédimentaires d’origine fluvio-glaciaire. On les appelle aussi « cheminées des fées ».

Deux théories en présence

Demoiselles coifféesIl existe de nombreux exemples de formation de cheminées des fées dans le monde mais toutes n’ont pas la même origine et n’ont pas été formées de la même manière.  A Théus, les Demoiselles coiffées ont une origine fluvio-glaciaire contrairement à d’autres sites dans le monde qui ont une origine volcanique (comme les cheminées des fées de Cappadoce en Turquie).

Demoiselles coifféesDeux théories s’affrontent pour expliquer la formation des cheminées de fées dans un environnement fluvio-glaciaire. Selon la théorie classique, les cheminées sont le résultat de l’action de la pluie qui entraine les matériaux constituant l’ancienne moraine à l’exception de la partie située sous de gros rochers de pierre dure qui protègent les sédiments de la pluie et exercent sur eux une pression telle qu’ils les compactent de sorte que ces sédiments résistent mieux à l’action érosive de la pluie et du ruissellement.

Demoiselles coifféesCertains géologues pensent que la pression exercée par le rocher sur les couches inférieures est quasiment nulle et que la protection contre la pluie offerte par le rocher est insuffisante pour expliquer la formation des cheminées. Selon eux, la présence du rocher empêche la remontée capillaire des eaux ce qui favorise le dépôt de leur charge minérale et provoque la cimentation des sédiments situés sous le bloc rocheux. Dans ce cas, l’érosion ne construirait pas les cheminées au fur et à mesure que le ruissellement des eaux dégage les sédiments mais ne ferait que dégager des colonnes déjà formées et solidifiées par cristallisation.

Un phénomène rapide

Le ravin de VallauriaA l’échelle des temps géologiques, le phénomène est très rapide et les sites que nous voyons aujourd’hui datent d’une époque récente. Si les roches qui les composent peuvent dater de plusieurs millions d’années, l’âge des colonnes elle-mêmes se calcule à l’échelle humaine, c’est à dire à celle des temps historiques.

A Théus, les roches qui composent les Demoiselles remontent à l’ère tertiaire au cours de laquelle se sont formées les Alpes mais le phénomène géologique qui a créé les Demoiselles a commencé il y a 30 000 ans seulement et continue encore aujourd’hui.

Demoiselles coifféesLa formation des cheminées des fées peut même être favorisée et accélérée par la pression des activités humaines, car la déforestation et le surpâturage favorisent le ruissellement incontrôlé des eaux de pluie.

Les Demoiselles coiffées de Théus

Les Demoiselles coiffées de Théus résultent de l’action du ravinement torrentiel qui recreuse un ancien colmatage de la vallée par des alluvions fluvio-glaciaires.

Le ravin du VallauriaLe site de Théus est lié à l’histoire géologique de la vallée de la Durance qui coule tout près de là. Cette vallée a vu passer, lors de la dernière glaciation quaternaire (würm), l’un des plus grands glaciers des Alpes occidentales (140 km). Dans la région de Théus, la vallée de la Durance présente un profil en U qui témoigne de son origine glaciaire.

Demoiselles coifféesL’important glacier qui a creusé la vallée de la Durance a empêché l’écoulement des alluvions fluvio-glaciaires provenant des vallons affluents. Ces alluvions ont donc rempli les vallées secondaires jusqu’à un niveau proche de celui du sommet de la glace du glacier principal. Ce niveau est évalué à 1500 mètres. Ces alluvions se sont donc déposés, sur les couches en place (datées du Lias inférieur) en marge du glacier qui coulait dans la vallée principale.

Demoiselles coifféesLe ravinement a ensuite provoqué la remise à nu du soubassement rocheux des anciens vallons qui avaient été comblés pendant la dernière glaciation. Ce soubassement (bedrock) est ici formé de gypse et de dolomies triasiques.

Le bedrock (lit rocheux) désigne le soubassement rocheux, en place, d’une accumulation alluviale (alluvions fluviatiles ou glaciaires, éboulis… en général d’origine quaternaire). Il est constitué de roches véritables, sédimentaires ou cristallines, suffisamment compactées pour être à la fois peu poreuses et peu friables, à la différence des alluvions. d’après Géol-Alp

Le matériau de ces alluvions est très hétérogène et comporte de gros blocs laissés par les glaciers. Lors de l’érosion par la pluie et le ruissellement, ces blocs forment un toit protecteur qui met à l’abri les alluvions plus meubles de leur soubassement.

La Salle de Bal des Demoiselles coiffées

Le BelvédèreAprès le village de Remollon, si vous venez de Gap, la petite route D53 mène au village de Théus. Après le village, la route monte en lacets dans un paysage de champs, de bois et de prés. Sur le côté droit de la route a été aménagé un belvédère qui permet d’avoir une vue saisissante sur le site des Demoiselles coiffées. Le belvédère a été nommé « Salle de bal des Demoiselles coiffées » en raison du grand nombre de colonnes rocheuses visibles de ce point.

Chasse-neigeC’est donc une balade qui se fait en voiture sans aucune difficulté mais à réserver pour les beaux jours tout de même car en hiver la neige peut recouvrir la route et la D53 n’étant pas une voie de communication prioritaire, le déneigement risque de se faire attendre longtemps.

Trois circuits de découverte

Sentier des DemoisellesSur la D53, avant d’atteindre le village de Théus, se trouve sur la droite un parking aménagé qui sert de point de départ à une randonnée qui permet de découvrir le site des Demoiselles en profondeur. Deux circuits y sont décrits et balisés : un circuit bleu court et un circuit rouge plus long qui passe par le belvédère avant de redescendre vers le parking. Attention ! Cette balade est rigoureusement déconseillée par temps de pluie car l’important ruissellement qui en résulte cause de nombreux éboulements et rend le sol particulièrement instable.

Sentier botaniqueAu cours de cette randonnée, vous pourrez faire deux autres découvertes intéressantes. Le circuit des Demoiselles n’est pas seulement un parcours géologique, c’est aussi un parcours botanique qui vous fera découvrir les principales espèces végétales de la région grâce à un ensemble de panneaux explicatifs chacun étant dédié à une espèce caractéristique.

Barrage sur le VallauriaEnfin, le circuit des Demoiselles vous permettra d’admirer les travaux gigantesques entrepris à la fin du XIXe siècle pour endiguer le cours du torrent Vallauria sur les pentes duquel se trouvent les Demoiselles. Ces travaux ont été entrepris de 1860 à 1880 dans le cadre de l’opération dite RTM (Restauration des Terrains de Montagne) pour lutter contre les effets désastreux du déboisement et du surpâturage.

Le village de Théus

Le village de ThéusContrairement à ses voisins qui s’étirent en fond de vallée au milieu des vignes et des vergers, le village de Théus s’accroche aux pentes du Mont Colombis (1734 m), le point culminant de la commune.

Le clocher de l'égliseAu cours du haut Moyen-Age, Théus Teusium était le siège d’une seigneurie. Le château se trouvait à l’emplacement du cimetière actuel. Au début du XIIIe siècle, il y eut une famille de Théus qui ne dura guère. Elle fut remplacée par les Aynard, les Gras, les Montorcier, les La Piarre qui acquirent successivement des droits seigneuriaux.

L’une de ces familles fit construire au XIVe siècle le château dont on aperçoit encore les ruines à côté de l’église. Il n’en reste qu’une porte du XVIe siècle et une aile du XVIIIe siècle. La paroisse de Théus fut vraisemblablement créée par l’abbaye de La Novalaise à une époque très ancienne. L’église a été reconstruite au XVIIIe siècle et possède un beau retable de cette époque.

Retour du Printemps

Sources :

Découverte géologique des Alpes du Nord, Jacques Debelmas, Editions du BRGM, 1979

Le site Géol-Alp

Liens intéressants :

Une animation expliquant la formation des cheminées des fées (cliquer sur suite)

Une autre animation ici (cliquer sur le triangle bleu)

Un document de la DIREN PACA Catalogue départemental des sites classés

Glaciologie de la région de Gap

Les Demoiselles coiffées sur le site de l’Office de Tourisme du Pays de Serre-Ponçon

Les Demoiselles coiffées sur le site de la Mairie de Remollon

Cheminée de fée, un article de Wikipedia

Erosion, un article de Wikipedia

©copyright randomania.fr

Ce contenu a été publié dans * 05, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les Demoiselles coiffées de Théus

  1. Ping : R47 Les demoiselles coiffées de Théus - «Les Alpes en Provence»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *